Le règne des collections capsules

Les collections capsules ont pris d’assaut les rayons des magasins à grande surface comme H&M et Target, et permettent désormais aux consommateurs d’avoir accès à des créations de designers reconnus à petit prix. Regard sur un phénomène qui ne semble pas près de s’essouffler.

 

Depuis que Target et H&M ont décidé, au tournant des années 2000, de lancer régulièrement des collections capsules en collaborant avec les noms les plus connus de la mode internationale, le phénomène a fait boule de neige. Et les consommateurs se les arrachent comme des petits pains chauds.

 

Le phénomène ne date pas d’hier, mais s’est franchement intensifié au tournant du millénaire. En fait, un des plus anciens exemples que nous avons dénichés s’est déroulé en sol québécois, au tournant des années 90, lorsque le designer Jean-Claude Poitras s’est associé au magasin Le Château.

 

«À l’époque, il y avait un grand écart entre ce qu’offraient les créateurs et les détaillants de masse, dont les tissus étaient souvent épouvantablement laids et les modèles, pas du tout dans le coup. Moi qui étais un designer haut de gamme, j’avais ce désir d’être plus accessible pour les jeunes, de démocratiser la mode. C’est la raison pour laquelle j’ai sondé Le Château, qui a immédiatement accepté ma proposition», raconte Jean-Claude Poitras.

 

 

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

montres réplique, réplique montres boutique, rolex pas cher, répliques de montres montres réplique, répliques de montres rolex replique montres boutique